l'art de couper les cheveux en quatre

Publié le par progresscoaching.over-blog.com

vaniolla

 

Toute personne ayant eu des problèmes dans sa vie, et ayant eu des cheveux longs, vous le diras : démêler un problème c’est comme démêler les cheveux : pour que ce soit le plus indolore possible, il faut couper les cheveux en quatre, serrer les nœuds aux extrémités, démêler, puis passer petit à petit vers les racines.

Pour les autres ( cheveux courts, mi-longs, boule à zéro, crânes rasés…) j’explique :

Face à un problème, la première démarche positive qui nous permet d’agir est « l’identification du problème » c’est tellement évident qu’on n’y pense pas.

 

  

  

  

1-    identifier le problème : le dire, l’exprimer, le reconnaître, mettre des mots dessus et l’accepter.

 

2-    Isoler le problème (couper les cheveux en quatre) : généralement les problèmes se mêlent les uns aux autres et fusionnent pour former une masse décourageante, il est nécessaire de bien isoler un problème pour agir dessus

 

3-    Raisonner en mode solution : se focaliser sur la solution et non sur le problème lui-même. C’est l’histoire des Américains qui en se préparant à partir dans l’espace se sont rendu compte que les stylos ne marchaient plus en apesanteur, ils ont employé un cabinet de recherche ont investi dix millions et trois ans pour inventer le stylo qui écrit sur toutes surfaces sous l’eau et à des degrés de chaleur et froid très élevés, génial, sauf que les russes eux, ont utilisé des crayons et sont partisJ

 

4-    Accepter de prendre ses responsabilités pour se donner du pouvoir : on aime à se dédouaner aux yeux des autres et à ses propres yeux, en se disant que « le monde est cruel, la vie est injuste… » le discours à la caliméro nous convient parce que le rôle de la victime est assez confortable. Mais tant qu’on en reste là, on ne fait que subir, on n’a pas de pouvoir sur le problème et sur notre vie.

 

5-    Chercher des options : faire appel à son côté créatif en imaginant des tas de solutions et d’options, plus il y’en a sur la liste mieux c’est, il s’agit de noter tout ce qui nous passe par la tête même les options les moins probables et les plus burlesques. C’est qu’on est souvent tenté de retrouver nos vieux comportements (ceux qu’on avait quand on avait encore une couche culotte), « et pourquoi ceci ? » « et pourquoi cela ? » « pourquoi et pourquoi ? » le tout c’est de transformer ce « pourquoi » en « comment » pour être déjà dans l’action et être en pouvoir. (pourquoi ça m’arrive ? comment changer cela ? pourquoi mon mari ne m’aime plus comme avant ? comment reconquérir mon mari ? pourquoi je ne supporte plus mes collègues ? comment améliorer mes relations avec mon environnement ?.....) c’est ici que le constat se transforme en projet.

 

6-    Etablir un plan d’action : imaginer la structure de la solution, sous forme de plusieurs petits pas.

 

7-    Agir : transformer le projet en résultats.

Publié dans remue méninges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article