la colère: bonne messagère, mauvaise conseillère

Publié le par imane hadouche

La colère. Est-elle bonne ou mauvaise ?

 

Je dirais ni bonne ni mauvaise en soi, c’est ce que vous en faites qui peut être bon ou mauvais, ce sont les pensées attitudes et comportement qui en découlent qui sont bons ou mauvais.

 

Je dirais aussi un peu des deux, bonne et mauvaise.

 

Le symbole Zen du ying/yang exprime bien cette dualité et ces couples inséparables et vitaux l’un pour l’autre même s’ils sont complètement opposés, c’est que l’un nourrit l’autre :

Autrement, le « ying/yang » pourrait symboliser « le bien/mal » ou « joie/chagrin » ou encore « satisfaction/frustration », on est forcément l’un et l’autre. Le « ying-yang » observez comme les deux gouttes s’enlacent s’enroulent se fondent l’une dans l’autre, comme chacune porte dans son cœur l’autre. A mes yeux c’est le symbole de la vie et de sa loi.

 

Alors la colère, bonne ou mauvaise ?

 

La colère est une bonne messagère, mais une très très mauvaise conseillère.

Bonne messagère, parce qu’elle vous informe sur des règles transgressées ou des valeurs violées, et demande correction : elle est en quelque sorte la garante d’une bonne congruence, qui veille à ce que votre système de valeurs soit intact et aligné. Rien que ça !

Piètre conseillère, c’est certain : prenez parole après une grosse colère, vous serez sûr de faire le discours le plus regrettable de votre vie, agissez suite à une crise de colère et vous êtes sûrs d’accomplir des actes que vous regretterez cinq minutes plus tard…

 

Que faire de sa colère ?

 

- D’abord l’écouter, en tirer une information.

- La raisonner : ne dites rien et ne faites rien sur le coup, prenez un peu de temps pour souffler, dégonfler la pression, dissiper la confusion (émotions –sentiments –pensées -histoire de vie –carte du monde…) après une crise de colère, vous avez décidé de divorcer ? Prenez un week-end pour y songer. vous voulez démissionner ? Prenez une semaine de congé et cogitez. Ça éclate dans tous les sens avec votre ado ? refusez de lui parler avant qu’il ne soit complètement calme et vous aussi…

- l’exprimer : ben oui, on a droit à sa colère, ça fait du bien de taper sur une table, d’élever le ton, mais pour les bonnes raisons, en étant juste, et en exprimant clairement ce qu’on veut transmettre comme message, sans attaquer les autres ou les blesser : dites simplement ce qui vous appartient ce qui vous rend en colère et idéalement ce que vous aiderait à passer à autre chose.

 

Ne dit-on pas que la nuit porte conseil ?

 

Zen-Print-C10126600.jpg

 

 

Publié dans coaching relationnel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nassir Zouher 16/12/2010 11:22


Epictete a dit: "Lorsque donc quelqu'un te met en colère, sache que c'est ton jugement qui te met en colère."