On est tous des mentalistes, vous le croyez?

Publié le par imane hadouche

Mentalist_4.jpg

 

 

On est tous un peu Mentalistes. Vous ne me croyez pas ? et pourtant…

Quand vous parlez avec quelqu’un au téléphone,  il peut être très loin de vous, vous ne le voyez même pas, mais vous allez sentir son sourire, son malaise, ses larmes, ou sa colère…

Quand quelqu’un est face à vous, vous pouvez sentir lorsqu’il vous ment, lorsqu’il s’agite, lorsqu’il est impatient…

Vous voyez ? on est tous un peu Mentalistes. Et cela s’appelle « le non verbal »ou « le langage du corps ». dit comme ça, cela a l’air d’être une aubaine, un art, un talent… méfiez-vous quand même, il y’a un revers à la médaille.

Effectivement, on ne contrôle pas les messages que l’on dégage, et cela peut mener au conflit par deux chemins :

 

1-    d’abord par l’incompréhension et les fausses suppositions (c’est bien de détecter le non verbal de l’autre, ce serait mieux de ne rien supposer en conséquence et de s’informer directement auprès du concerné, j’ai dit qu’on était un peu mentaliste pas qu’on maîtrisait parfaitement cet art, demandez par exemple à l’autre : «  je sens que tu es mal à l’aise, est ce que je me trompe ? tu dégages de la colère, est ce que c’est vrai ? … »)  servez-vous de ce don pour ouvrir un canal de communication mais informez-vous directement auprès de la source.

2-    Ensuite par les réactions projectives : si par exemple vous vous sentez coupable, et même si dans la réalité vous n’avez rien à vous reprocher par rapport à une situation, si vous dégagez ce sentiment de culpabilité, vous déclenchez automatiquement chez l’autre l’envie de vous faire des reproches, ben oui, il sent que vous-même vous vous sentez coupable pour quelque chose, c’est que vous avez bien quelque chose à vous reprocher. Un autre exemple : si vous dégagez de la disponibilité loyale (vous sentez que c’est un devoir de faire quelque chose pour votre ami votre enfant ou votre patron)  même si ce n’est pas le cas et que ce n’est pas vraiment une obligation, vous attirez chez l’autre cet attitude d’ayant droit, il réclame et attend de vous d’accomplir votre devoir, il détecte que vous vous sentez redevable, c’est que ce doit être le cas.

 

Attention toutefois, tout ce que je viens de relater se passe au niveau de notre inconscient. Et vous l’avez compris c’est la différence majeure entre nous et les vrais mentalistes. Cela dit, lorsque l’on est un peu conscient sans être compétent  (pas consciemment compétent comme les mentalistes) on peut se surveiller de temps en temps et contrôler un peu les effets de notre langage non verbal sur les autres et celui des autres sur nous.

 

Publié dans coaching relationnel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cedric Copy 06/12/2010 15:07


J'avais entendu parler du terme synergologie pendant un certains temps en pensant que c'était l'étude des comportements et traits de caractères sur la base de la morphologie du visage.

En fait la synergologie est l'étude du langage corporel dont vous parler dans votre article. Le site de Philippe Turchet auteur sur ce sujet est plein de ressources intéressantes que je recommande
!